Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 23:16

 

Le 25 mai,

au Soleil Bleu à Lodève,

Lecture en musique de poèmes de Philippe Jaccottet

avec

Patrick Villanti, guitare

Béatrice Samson et Jean Marie de Crozals, voix

 

25-mai-jaccottet.jpg

 

Peu de chose, rien qui chasse l'effroi de perdre l'espace est laissé à l'âme errante

Mais peut-être, plus légère, ' incertaine qu'elle dure,

est-elle celle qui chante avec la voix la plus pure les distances de la terre

Une semaison de larmes sur le visage changé, la scintillante saison des rivières dérangées :

chagrin qui creuse la terre

L'âge regarde la neige s'éloigner sur les montagnes

Dans l'herbe à l'hiver survivant ces ombres moins pesantes qu'elle,

des timides bois patients sont la discrète, la fidèle,

l'encore imperceptible mort

Toujours dans le jour tournant ce vol autour de nos corps
Toujours dans le champ du jour ces tombes d'ardoise bleue

Vérité, non-vérité se résorbent en fumée

Monde pas mieux abrité que la beauté trop aimée, passer en toi,

c'est fêter de la poussière allumée

Vérité, non-vérité brillent, cendre parfumée


Partager cet article

Repost 0
Published by Dame Béa - dans 2013
commenter cet article

commentaires

Béatrice Samson, Conteuse

  • : Le blog de Béatrice SAMSON
  • Le blog de Béatrice SAMSON
  • : Voyages au pays des contes de Béatrice Samson
  • Contact

Henri Gougaud



Que peuvent les contes ? Presque rien, mais beaucoup : nous aider à changer le regard que nous portons sur notre monde et sur notre vie. Nous réapprendre l'innocence. S'ils se sont obstinés à rester vivants jusqu'à nous, c'est peut-être pour nous dire ces nécessités là et nous les répéter sans cesse jusqu'à ce qu'enfin nous les entendions.
 


Le rire de la grenouille

Freud



Tout ce qui travaille au développement de la culture travaille aussi contre la guerre.