Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 18:03

 

 

 

  Les contes sortent des livres,

le vent les emporte,

les dépose sur les feuilles des arbres au printemps.

C'est ainsi que les contes se cachent dans la forêt.

Alors, ensemble, effeuillons la forêt des contes,

feuilletons les poèmes,

marquons nos pages des feuilles dorées de l'automne.

 

 

Au printemps, quand les feuilles auront à nouveau illuminé les branches nues de l'hiver, 

"Feuilles" volera dans les médiathèques de Nîmes.

 

Le mercredi 14 mars, à 15h, à la médiathèque Jean Paulhan,

Le mercredi 23 avril, à 14h30 au Carré d'Art,

Le mercredi 2 mai à 15h à la médiathèque Marc Bernard.

 

 

 

483

 

 

 

C'est dans la nature que j'ai cherché les contes qui forment ce spectacle,

palette chatoyante d'arbres, d'eau et de vent,

auxquels se mêlent fées, lutins, sorcières et princesses.

 

"Rien ne bougeait, que l'eau et le grand coeur des arbres,

Et sur la transparence immobile des marbres,

Furtifs, les pas pressés des princesses lointaines ..."

 



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dame Béa - dans 2012
commenter cet article

commentaires

Béatrice Samson, Conteuse

  • : Le blog de Béatrice SAMSON
  • Le blog de Béatrice SAMSON
  • : Voyages au pays des contes de Béatrice Samson
  • Contact

Henri Gougaud



Que peuvent les contes ? Presque rien, mais beaucoup : nous aider à changer le regard que nous portons sur notre monde et sur notre vie. Nous réapprendre l'innocence. S'ils se sont obstinés à rester vivants jusqu'à nous, c'est peut-être pour nous dire ces nécessités là et nous les répéter sans cesse jusqu'à ce qu'enfin nous les entendions.
 


Le rire de la grenouille

Freud



Tout ce qui travaille au développement de la culture travaille aussi contre la guerre.